LE BLOG DES CENTENAIRES OU PRESQUE

Etonnant allongement de la longévité

 

Jean Francou : Hier, mon maire est mort à 92 ans. 17/03/2013

Catégorie : Centenaires illustres,Ils nous quittent — Yves Morel @ 13:54

C’était « mon maire ». Je suis arrivé à Salon de Provence en 1969 à l’âge de 3 ans, dans le nouveau quartier des Canourgues. Jean Francou représentait la figure emblématique de l’édile. D’autant plus que sous son égide, la ville de Salon de Provence a presque doublé de population.

Et puis, patatras. En 1989, il est battu aux élections (enfin diront certains) et renonce à son mandat de sénateur peu après.

L’histoire de son départ n’est pas banale.

A la transmission des pouvoirs à son successeur, il lui ouvre le coffre fort situé dans le bureau du maire, et lui montre, sous le ton de la confidence, un paquet de reçus. Il s’agit « d’avances » prises par lui sur le CCAS (Comité Communal d’Actions Sociales) pour un montant dépassant 4 millions de francs. Il s’engage auprès de son successeur à rembourser sous un mois, ce qu’il fit, d’ailleurs.

Son successeur décide tout de même de saisir le procureur, et Jean Francou sera condamné à de la prison avec sursis, au paiement de dommages, la perte des droits civiques.

Alors, Jean Francou, moins malhonnête que ses confrères de l’époque ? Jean Francou, puni pour avoir été « honnête » ?

Beau sujet de réflexion.

Une fois encore, un centenaire ou presque nous replonge dans le passé.

Qu’il repose en paix, Jean Francou.

L’article de la Provence ici.
L’article Wikipedia ici.

 

Jean Francou Maire Salon de Provence Crédit Photo La Provence

Jean Francou Maire Salon de Provence
Crédit Photo La Provence

 

Leave a Reply